Trajet

Le trajet de réintégration Insourcing® consiste en différentes étapes allant du traitement, au coaching de carrière, reprise de travail et prévention de rechute.

A travers les phases, nous travaillons avec du matériel spécialement conçu à cette fin.  Après l’introduction lors du premier contact téléphonique, un paquet de bienvenue est envoyé. Selon les modalités de coopération avec nos partenaires, ce paquet peut aussi être envoyé au supérieur. Tout au long du trajet, nous utilisons quelques questionnaires validés afin de faciliter le psychodiagnostic et la reprise de travail. L’efficacité (progrès, impacte et satisfaction) est suivie pendant tout le trajet.

Nous assurons une approche durable visant l’individu, son environnement et le contexte du travail. Nous nous focalisons sur le rétablissement physique, l’activation durable de la résilience et un meilleur traitement d’informations, et ceci dans les 3 domaines : individu – environnement – contexte du travail. Nous travaillons dans le cadre idéologique de la neurobiologie, selon la psychologie positive orientée sur le développement. La plupart de nos interventions provient de l’éventail des interventions non-verbales. A la fin du trajet, l’employé a non seulement eu des prises de conscience, mais est en mesure d’influencer (activement) sa propre capacité de travail.

Le trajet vise l’employé mais prend en compte également l’environnement (famille, amis – vie sociale) et le contexte du travail. A travers le trajet, l’employé ainsi que son supérieur sont invités à travailler ensemble afin de faciliter la reprise de travail. La recherche indique que les supérieurs se sentent souvent mal à l’aise pendant l’absence de longue durée de l’employé. Ils ne savent pas bien quoi dire. En encourageant la participation active dès le début, nous favorisons l’engagement du supérieur sans perdre de vue le soin pour l’employé.

L’employé est au centre. Nous nous adaptons au rythme du rétablissement de l’employé. Lors du trajet nous encourageons l’employé à faire la transition du patient au coaché, afin de devenir finalement notre partenaire dans la reprise de travail.

Le patient commence l’accompagnement. Dans cette phase initiale, nous lui apprenons comment mener son corps au rétablissement. Le patient est en état de crise. La recherche nous indique que dans cette phase, les capacités nécessaires pour rétablir tout seul ne peuvent plus être activées. Après la stabilisation du rétablissement, le patient devient notre coaché. Nos professionnels de la santé deviennent des coaches. Le coaché est capable de réfléchir avec nous. Il y a des prises de conscience. Certaines capacités ne sont pas (suffisamment) développées. Dans la dernière phase du trajet, l’employé est véritablement devenu notre partenaire dans la reprise de travail. Nos professionnels de la santé facilitent le rétablissement, préviennent la rechute et aident au redémarrage durable. Le suivi de l’efficacité nous aide à déterminer le rôle du professionnel de la santé.