Home



La reprise de travail après une absence de longue durée est le défi du siècle actuel. Les chiffres ne mentent pas. Le nombre d’absences entre 1 mois et 1 un ainsi que les absences de plus d’un an augmentent, même s’il y a des différences en fonction de l’âge, de la fonction et du secteur.

Evolution du nombre de malades de longue durée (Belgique)

2013 320.823
2014 343.926 (+7,20%)
2015 370.731 (+7,79%)
2016 391.692 (+5,65%)

 Source: http://deredactie.be/cm/vrtnieuws/binnenland/1.2950066; basé sur les chiffres de l’INAMI

Pour y répondre, le Centre de Résilience a développé le trajet de réintégration, Insourcing®. Il s’agit d’un plan par étapes scientifiquement fondé et adapté sur mesure pour le participant. Pendant tout le trajet, le progrès et l’impact sont suivis et évalués en continu. Ainsi, nous sommes en mesure de garantir l’impact.

Le trajet est fondé sur les années d’expérience du Prof. Dr. Elke Van Hoof – plus de 15 ans avec des employés en absence de longue durée – en combinaison avec son unique savoir-faire comprenant les interventions psychologique cliniques, l’expertise professionnelle et les connaissances scientifiques.

Insourcing® facilite non seulement la reprise de travail. Nous assurons une approche durable visant l’individu, son environnement et le contexte du travail. Ceci en travaillant toujours sur les 3 niveaux illustrés ci-dessous, dans les 3 domaines : individu – environnement – contexte du travail.

Notre méthode garantit :

  • Démarrage au plus tôt : Nous commençons l’accompagnement dès l’incapacité de travail de l’employé. L’employé nous contacte. Par l’intermédiaire de nos partenaires, nous pouvons, dans certains cas, offrir un tel trajet gratuitement.
  • Qualité : Toutes les interventions sont fondées scientifiquement ; leur impact est constamment suivi tout au long du trajet, par le biais d’un dossier médical électronique (EPD). Via l’EPD, nous mesurons le progrès, l’impact et la satisfaction. Le Prof. Dr. Elke Van Hoof supervise le trajet. Elle est notifiée dès qu’il y a un changement dans la satisfaction de l’employé par rapport au professionnel de la santé. Ce dernier recevra un feedback lui permettant de mieux adapter l’accompagnement aux besoins de l’employé.
  • Accessibilité : L’employé peut suivre l’accompagnement dans sa région. Pour ceci, nous avons un réseau de psychologues cliniciens spécialisés et de coaches certifiés, répartis sur toute la Belgique. Dans les régions qui ne sont pas couvertes par notre réseau, nous nous déplaçons dans un rayon de 35 km autour du domicile de l’employé. Dès le moment où l’employé est inscrit dans l’EPD, le professionnel de la santé le plus proche sera informé. Nos professionnels contacteront l’employé dans un délai de 3 heures afin de fixer un premier rendez-vous endéans les 5 jours suivant l’inscription.

Ce processus est géré grâce à un portail en ligne au niveau duquel les entreprises peuvent enregistrer leurs employés. Ceci limite l’administration au strict minimum.

  • Conforme au cadre juridique (reprise de travail, droits du patients, protection de la vie privée). Fin 2016, le ministre De Block a lancé une démarche spécifique concernant la reprise de travail. Notre trajet peut être considéré comme complémentaire à cette démarche financée par le gouvernement. Nous estimons un démarrage précoce primordial et mettons tout en œuvre – avec nos partenaires – pour soutenir l’employé au plus tôt. Dans la reprise de travail, différents acteurs sont concernés : l’employé, le service ressources humaines, le supérieur, le médecin-conseil (mutualité), le médecin du travail, le médecin-contrôle (assurances), le médecin de famille, le psychologue, le coach, etc. Bref, personne n’y voit clair. Les professionnels dans notre réseau sont formés pour garantir la confidentialité de l’employé à chaque instant ; ils sont au courant de toutes les personnes inclues dans la confidentialité partagée. Nous imposons des conditions strictes au partage d’informations.

Nous appliquons les règles générales suivantes :

  • Rien n‘est partagé sans autorisation explicite de l’employé ;
  • Nous ne répondons qu’à des questions spécifiques ;
  • Un rapport doit contribuer à la continuité et/ou la qualité des soins pour l’employé.

Les psychologues cliniciens ainsi que les coaches souscrivent le code déontologique de la Commission des Psychologues. Cet accord est stipulé contractuellement. Depuis 26 mai 2014, il y a un nouveau code déontologique révisé. Le respect de ce dernier est légalement rattaché à la protection du titre de psychologue par un droit disciplinaire. Ceci est géré par la Commission des Psychologues. Les lois sur les droits du patients et la protection de la vie privée sont respectés.